• Alex Simpson

La vague populaire qui tue les nuances

Updated: Sep 4

Elle est grandiose.

Elle est séduisante.

Elle est polarisante.

Elle est le fruit de l’injustice bien réel.

Elle est le nouveau mouvement populaire.


Mesdames et messieurs : Monochromatica!

KABOOM!

D’abord, le chaos.

Y’a près de 5 mois, la pandémie nous a enfermé chez nous. Plusieurs d'entre nous avons perdu nos emplois et on s’est retrouvé avec beaucoup, beaucoup de temps libre. Une des façons qu’on a réussi à connecter avec notre monde, c’était via nos réseaux sociaux.


Y s’en est passé des trucs en 5 mois :

  • Le meurtre de George Floyd

  • Les manifestations Black Lives Matter

  • Les manifestations contre la brutalité policière

  • Le dénonciations #metoo part 2

  • Le masque obligatoire

Nos écrans nous en ont fait voir de toutes les couleurs, mais moi j’ai surtout vu du noir ou du blanc...

DIVISION MONOCHROME NON PRODUCTIVE.

La naissance du monstre

Quand je lisais les commentaires et les partages populaires, je remarquais des opinions polarisées et ancrées dans leurs convictions béton. Je voyais très peu de nuances ou d’ouverture à l’idée de discuter de points contraires à ceux véhément défendus. c’est comme si une vague populaire prenait forme et que toute opinion contraire à ce mouvement devait être éteinte, castrée et noyée.


À un moment où on criait à l’injustice et au droit d’être considéré comme égaux, je voyais des gens écraser les voix qui ne nourrissaient pas le monstre populaire grandissant. Ce monstre, je le nomme Monochromatica. Cette grosse bibitte se déguise sous le glorieux costume du “gros bon sens”, la “justice sociale” et la “bonne chose à faire”.


Monochromatica c’est :

  • Publier une photo de soi avec son masque et écrire que tous ceux qui questionnent le port du masque sont des covidiots égoïstes.

  • Invalider toute voix ou opinion venant d’une personne blanche quand on discute de racisme ou d’oppression.

  • Détruire le nom et la carrière d’une personnalité publique parce qu’elle s’est comportée de façon imparfaite (genre mordre une cuisse dans un bar?)

  • Demander l’abolition de la Police entière parce qu’un policier a mal fait son travail.

Le point commun : le manque de nuances.

C’est noir ou blanc.

Y’a pas de gris.

LE MONSTRE DÉVORE CEUX QUI LE QUESTIONNENT

Tention à c'que tu dis.


“Si la liberté d'expression se limite aux idées qui nous conviennent, ce n'est pas la liberté d'expression.” - Noam Chomsky


J’ai vu quelques personnes questionner cette vague populaire monochrome… mais ça ne m’a pas donné le goût de me joindre à la discussion. Même quand j’étais d’avis contraire à la masse frustrée, je préférais rester silencieux. Pourquoi? Parce que ceux qui avaient assez de “guts” pour questionner le monstre se faisaient dévorer publiquement.

Le monstre, il est nourrit par son appétit infinie d’être vu comme étant bon, beau, intelligent et vertueux. Le problème c’est que détruire quelqu’un lorsqu’il ne partage pas ton opinion, c’est rien de tout ça.

Comment saurons-nous quelle est la “bonne chose à faire” s’il est impossible de questionner la validité de l’opinion populaire sans se faire lyncher sur la place publique?

La liberté d’expression est un fondement de notre société. On se doit de défendre le droit de partager notre opinion et nos idées. Tuer la liberté d’expression serait une grosse, grosse erreur. Étudiez un peu l’histoire pour voir ce qui se passe quand on vénère une seule et unique voix/idée et que l’on bannit quiconque ose contredire cette dite voix. C’est pas une bonne idée. C'est vraiment pas une bonne idée.


Le monstre, il ampute les conversations.

Le monstre, il tue les nuances.

Le monstre, il divise.

LA FACE CACHÉE DU MONSTRE

La division des masses, l’affaiblissement de l’union.

Le problème avec cette étrange situation sociale, c’est qu’au lieu de nous unir, elle nous divise. Tu as 2 choix :

  • Noir

  • Blanc

Mais c’est faux.

La solution, elle est là.

L’idée que nous sommes juste noir ou juste blanc est un mensonge.


Nous sommes un amalgame de couleurs, de teintes et de nuances qui parfois se contredisent et parfois s’unissent pour créer une harmonie magnifique. C'est en travaillant à harmoniser nos couleurs et nos idées qu'on créé le nouveau, le beau et l'innovation.

COMMENT DÉSAMORCER LE MONSTRE?

L’union, la curiosité et la bienveillance.


Avec l’état planétaire du moment, je pense qu’il serait sage de considérer la question suivante : Qu’est-ce qu’on doit faire pour s’unir, avancer ensemble et trouver des solutions sensées afin de régler nos problèmes partagés?

J’vous donne quelques idées que j’ai trouvé :

  • Réaliser que nous sommes plus que notre opinion. On a tendance à coller nos opinions à notre identité, mais on est beaucoup plus que nos opinions.

  • Ça se peut que tu sois dans le champ. As-tu la vérité absolue? Peut-être que non.

  • Rester curieux. Probablement mon point préféré. Si on garde notre curiosité bien vivante, nous serons bien plus ouvert à considérer des opinions contraires aux nôtres. Peut-être apprendrez-vous quelque chose de nouveau?

  • Pratiquer la bienveillance. Messemble que ça ferait pas de tort à personne.

  • Réaliser qu’on est plus fort unis. À chaque fois qu’on laisse nos frustrations bâtir des murs ou lancer des insultes, on divise notre humanité en camps. Il y aura toujours des écoles de pensées différentes et c’est OK. Par contre, il sera toujours plus intéressant d’avancer et de dialoguer dans une conscience ancrée dans le désir réel d’avancer ensemble.

VAINQUONS LE VRAI MONSTRE, ENSEMBLE.

Toé, moé, pis lui/elle/eux.


Quand je vois des gens s'insulter en ligne, je pense qu'on oublie que le vrai problème il est beaucoup plus proche de nous qu'on le pense. La réalité est que nous faisons tous partie de la solution et (parfois) du problème.


On a tous une part à jouer.

Sois dont gentil avec lui, elle pis l’autre.

Restons ouverts, curieux, bienveillants et unis.

C’est comme ça que le monstre monochrome tombera.


De toute façon, la vie est ben plus intéressante en couleurs ;)


Grosse vague d’amour,

Alex.

xx

© 2019 Les Productions Alex Simpson - 514.793.6060 - info@alexsimpson.ca

  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-youtube